Wargame napoleonic 15mm
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 1er Juillet 1810

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan
Sergent Major
Sergent Major
avatar

Nombre de messages : 652
Lancier de Picardie : En réalité Tyrol
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: 1er Juillet 1810   Sam 15 Sep - 18:24

Que pourrait-il bien s'être passé durant cette étrange date? Le 2 avril, souvenons-nous, l'Empereur se marie pour des raisons politiques avec Marie-Louise d'Autriche, fille de l'Empereur François Premier d'Autriche, de quoi sceller la paix pour quelques années et renouer avec la stratégie matrimoniale des Habsbourg-Lorraine en matière de diplomatie.

Tout semblait bien partir, la campagne victorieuse d'Autriche suivant les désastreuses manœuvres de Villeneuve venant redonner du baume au coeur de l'Empire, puis vint une fête qui vira au tragique.

Le Prince de Schwarzenberg (ambassadeur d'Autriche en France) organise en ce jour du 1er Juillet 1810 un bal en l'honneur du mariage qui unie son Empire à celui de France, pour l'occasion, il demande à l'architecte Bernard de construire une salle provisoire pour recevoir quelques 1500 personnes, l'architecte est connu pour son habilité en la matière, on pense que rien ne pourra gêner le bon déroulement de la soirée.

Installation propre: 73 lustres en bronze, des guirlandes en papiers et des tentures qui mettent côte à côte les deux aigles impériaux, les murs sont en bois, naturellement et le toit est recouvert de bitume, histoire d'éviter que la pluie gâche la fête. De surcroît, pour que tout soit finit en temps et en heure il faut de la peinture qui sèche vite, on badigeonne donc les surfaces avec de la peinture contenant de l'alcool.

Seulement voilà, la vie est ce qu'elle est, une bougie viendra à communiquer sa flamme à une tenture, le drame commence. L'évacuation se fait dans le plus grand désordre, la galanterie passe aux oubliettes et c'est chacun pour soit, le couple impérial mit en sécurité, plus rien n'a d'importance et les pompiers, victimes de ses anciennes méthodes et pas encore totalement sauvée par la réforme que Napoléon a faite en 1801, ne viendront que trop tard, l'enquête découvrira l'absence de responsables n'ayant pas cru bon d'informer de leur absence, entre autre.

Le bilan est mitigé du fait de la censure qu'à imposer Napoléon sur l'évènement, peu de choses sur la mort de Pauline de Schwarzenberg, on ne parle pas des femmes brûlées aux épaules, ni des gens grièvement blessés à côté, Napoléon refusera que l'on évoque trop cet incident pouvant rappeler à un peuple très attaché aux symboles la tragédie du feu d'artifice pour célébrer le mariage de Louis XVI et de Marie-Antoinette.

Après cette tragédie cependant, Napoléon décidera de remédier à l’inefficacité des gardes-pompes de Paris et les incorporera dans des unités militaires le 10 juillet 1811, naîtront ainsi les fameux sapeurs-pompiers. Plus précisément, il créé alors "un corps militaire de Génie de la Garde impériale pour assurer la sécurité des palais impériaux." Le mot sapeur s'adjoindra au terme de pompier du fait de la "filiation inattendue avec les sapeurs de la Garde".

Je me suis permit de vous retranscrire un court résumé d'un article d'Historia n°704 d'août 2005 sur cet évènement tragique et qui me semblait intéressant à partager avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8348
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: 1er Juillet 1810   Sam 15 Sep - 19:31


Tu as bien fait ami lancier jonathan de nous faire part de cette tragédie Wink

Si je peux me permettre et par mémoire le nombre de victime fut assez faible mais hautement important, puisque il s'agissait en grande partie de princesse et comtesse invitées ce jour là. La plus importante fut la belle sœur de l'ambassadeur d'Autriche morte brulée et reconnue grâce à ses bijoux. On reconnu la plupart des morts de cette tragédie, au ramassage des bijoux

En fait, le plus effroyable dans cette incendie, c'est que seule les femmes feront partit des victimes, à cause de leurs amples vêtement qui prenaient feu facilement. Bien évidement il y a eu beaucoup de blessés.

Cet incendie, par souvenir, fut déclenché effectivement comme tu le souligne par une bougie, bougie tombait par un courant d'air et qui ne manqua pas d'enflammer les rideaux. La cerise sur le gâteau les quelques gardes pompiers étaient tous saouls ce soir là,.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
JaggeR
Adjudant-Major
Adjudant-Major
avatar

Nombre de messages : 5930
Age : 44
Lancier de Picardie : depuis 1995. . .
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: 1er Juillet 1810   Sam 15 Sep - 19:57

Merci Jonathan,

Ce fut fort intéressant...
A bientôt


_________________
L"Esprit est comme un parachute ! Si il reste fermé on s'écrase...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.avimaproduction.com
SiDBuL
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2431
Age : 42
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: 1er Juillet 1810   Dim 16 Sep - 7:59

Merci pour cette tranche d'histoire triste mais qui fit naître les sapeurs-pompiers study
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er Juillet 1810   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er Juillet 1810
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recensement juillet 2010
» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011
» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lanciers de Picardie :: Equipement et vie sous le 1er empire :: Vie quotidienne-
Sauter vers: