Wargame napoleonic 15mm
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les chevaux dans la Grande Armée

Aller en bas 
AuteurMessage
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8945
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Les chevaux dans la Grande Armée   Sam 9 Mar - 9:02


Les critères de sélection des chevaux dans la Grande Armée sont les suivants ;

Les chevaux acquis par l'armée doivent répondre à des critères précis, tel que le soldat, l'âge et la taille.
Le cheval de selle doit-être âgé de 5 à 9 ans
Celui de trait de 5 à 7 ans

Pour la cavalerie on n'admet que des hongres et, au maximum, un tiers de juments "non pleines" et seulement un quart dans le train.

Enfin la taille (mesurée au garrot) est strictement définie :

Cuirassiers et carabiniers 1,56m et plus
Dragons et artillerie à cheval 1,52 à 1,56m
Chasseurs et hussards 1,50 à 1,52m
Eclaireurs 1,38 à 1,50m
Cheval de trait 1,49 à 1,54m
Mulet 1,54 à 1,57m

Un exemple du recensement des chevaux en juin 1812 et uniquement la ligne, on compte 141 175 chevaux répartie entre
l’infanterie, la cavalerie de ligne, artillerie et train, génie, et gendarmerie.

Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Sam 9 Mar - 9:16

très interessant
rappelons que la campagne de russie fut une telle catastrophe qu'ils ont du prendre ce qu'ils avaient sous la main, ces comme sa que des cuirassiers ce sont retrouvé monté sur des camarguais.

il parait même que la cavalerie d'origine polonaise ces retrouvé monter sur des shetland.

[img][/img].

mais il est vrai que les règles étaient très stricte, plus de précision grand marechal ?
Revenir en haut Aller en bas
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8945
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Mer 13 Mar - 10:04



Bien. Bien!!!
Je n’irais pas jusqu'a écrire que les lanciers touchaient le pied au sol en montant sur des chevaux, tel que le schetland....mais presque. Le fait est indéniable, les reste de cavaliers lors de la retraite de Russie préférant monter sur des chevaux russe appelés "cogniats" ( ci-dessous), plus résistant et se nourrissant de mousse et d'herbes séchées.



Le souci numéro UN du cheval est son alimentation, il doit manger quotidiennement, au contraire de son cavalier qui lui peux sauter, un voir plusieurs repas.
Un ordre du jour de 1809 du général Dorsenne stipule que la ration pour le cheval est fixée à 20livres de paille et 13 livres d'orge. Alors pensez bien qu'en Russie et même en Espagne, cela n'a pas du être facile.

Suivant le réglement intérieur des troupes à cheval, les herbes qui conviennent le plus au cheval sont ; les graminées : blé, orge, avoine, seigle et froment., puis la luzerne le trèfle, le sainfoin.
Les plantes légumineuses: pois, fève, lentilles et haricot.
Ou encore des racines


Le souci numéro DEUX est le cavalier lui-même. Plus le cavalier est jeune et sans expérience dans l'art militaire, il mettra en péril plus rapidement sa monture qu'un ancien ayant, lui, le soin approprié à son cheval.


A suivre.....




Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Mer 13 Mar - 11:23

cher GM.

je tiens à vous souligner que le schetland n'est pas vraiment un cheval, enfin tout dépend de la taille de celui qui le monte. un poney serait plus exact.
je vous taquine volontier , vous êtes si bon public.

en parlant de chevaux russe, il me semble bien que ces le régiment de Marbot qui a remonter quassiment toute son unité avec.
Revenir en haut Aller en bas
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8945
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Mer 13 Mar - 13:00


Mais mon cher "Lepic" j'avais aussi souligné cette différence entre le shetland et un cheval de cavalerie....d'ou ma phrase
"Je n’irais pas jusqu'a écrire que les lanciers touchaient le pied au sol en montant sur des chevaux"

Et du coup je vous remercie du compliment "si bon public" Wink Wink

Par contre je ne savais pas que Marbot avait équipé sa cavalerie de chevaux russe......Et cela tombe bien j'ai en prévision la lecture de 2 bouquins sur les mémoires de Marbot au édition "Plon" je vais voir si il y a passage de cela Wink


je me permet que de vous inviter de faire votre paragraphe sur un théme de la vie quotidienne. study

Au plaisir de vous lire sur un sujet de votre choix. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Mer 13 Mar - 16:26

en ce qui concerne le s mémoires du baron Marbot je lorgne sur des originaux, seul problèmes ces le prix, qui est comment dire je précise ces une batterie de 36 pièces de 18 livres anglaise qui vous allume le porte monaie d'une façon outrageante.

Revenir en haut Aller en bas
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8945
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Dim 17 Mar - 9:23


VRAI !!!!!!
Les originaux sont hors de prix....Mais les bouquins contemporain sortent des lectures des originaux....

je pense que le souci majeur c'est celui qui va faire le livre....EST-IL CREDIBLE ????

enfin pour ma part je le saurai que vers fin aout study si des deux livres ci-dessous en valait l'achat (7 euro)

Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Dim 17 Mar - 15:13

en général il s'agit d'une réédition, avec dans certain cas une traduction si je peut dire sa de l'évolution de la langue française. qui parfois fait du tord au originaux, je possède un dictionnaire du millieu du 19ème et il y a des mots qui change de signification.
Revenir en haut Aller en bas
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8945
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Dim 31 Mar - 7:19


Mais continuons de temps en temps la vie de nos chevaux sous l'Empire.

Le bruit et les odeurs de poudre.

l’entrainement au bruit du combat et des tirs soumis aux chevaux durant les batailles est assez long et fastidieux...
Cela consistait, pour les chevaux, à associer les bruits, les odeurs et les mouvements de combats à la distribution de nourriture....tout simplement, lorsque ceux-ci manger paisiblement leur avoine, des coups de feu à blanc étaient tirés sans oubliés de faire renifler l'arme qui avait tirer.
Le son du clairon et une certaine agitation autour du cheval rendait l'animal à une habitude guerrière.

Au quartier le cavalier ne pense que cheval et surtout le sien Neutral dés le matin de bonne heure vers 7h il se rend, l'estomac vide, vers l'écurie pour panser, étriller, bouchonner, épousseter, brosser, peigner. A tour de rôle le cavalier est soumit à la garde d'écurie qui consiste simplement à surveiller les chevaux 24h/24. En plus de surveiller il lui faut apporter l'eau, l'avoine et balayer les écuries.
Et il dort dans l'écurie, en hiver cela ne gêne pas au contraire il y fait plus chaud que dans les chambrées, par contre en été pale

GARDE D’ÉCURIE A L’EXTÉRIEUR DU QUARTIER

A suivre...

Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Dim 31 Mar - 9:07

GD Maréchal... d'accord

Le combat est l'aboutissement de nombreuses étapes affraid
De nombreuses étapes que l'on oublie trop vite.

Il est bien de rappeler toute la fastidieuse logistique et les animaux qui suivent les Armées.
biere
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Dim 31 Mar - 17:37

je viens de recevoir pour mon anniversaire un très beau cadeau.

un original de 1896 des cahier du capitaien Coignet.

un vrai régale à lire
Revenir en haut Aller en bas
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8945
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Dim 31 Mar - 18:51


On peut voir cela en scan....
Car je possède un livre illustré sur le Cpt Coignet....livre que j'ai découvert par hasard dans un grenier que l'on allez vider de son contenu et malheureusement il n'y a pas la page de garde....de plus il commence à la page 11 Sad
sa dimension 21x29,7 Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8945
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Lun 1 Avr - 5:55


ANNIVERSAIRE sunny que vous avez écrit cher colonel.....
eh bien employons la formule "Bon Anniversaire" :bom:

et quand j'écris le scan c'est la couverture ou encore une description rien que pour savoir à quand date le mien Wink mais il doit-être du début XX éme
Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
SiDBuL
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2466
Age : 42
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Lun 1 Avr - 7:51

Bon anniversaire au colonel Lepic
Revenir en haut Aller en bas
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 8945
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Sam 13 Avr - 6:26


La répartition des achats des chevaux ne se fait pas au hasard. par exemple ceux de la cavalerie légère et des dragons proviennent en partie par la Normandie
Les carabiniers et cuirassiers demandent des montures plus costaux, elles sont tirées du Mecklembourg.
La cavalerie légère sont originaire de préférence des Ardennes, du Cantal, Puy-de-Dôme, Corrèze, etc......

Par contre le prix d' un cheval reste en règle général identique sur tout le territoire national
exemple de prix : pour un cheval destiné à la lourde...500f , pour ceux de la légère comptait 350f,
Mais là c'est en théorie, car plus l'armée Impérial avance vers le front de l'Est plus le besoin de chevaux se faisant sentir, les réquisitions sur les pays traversés étaient de rigueur avec un paiement plus ou moins aléatoire, sans oublier les prises de guerre gratuite.

On a estimé que pour 1812 il fallait :
11500 chevaux pour l'infanterie
86458 pour la cavalerie
39500 pour l'artillerie et train
3067 pour le génie
362 seulement pour la gendarmerie


A suivre......

Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   Sam 13 Avr - 8:09

en ce qui concerne la couverture GM il n'y a rien dessus , elle est entièrement rouge, de la toile pour être précis.
et la reliure est en cuir rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chevaux dans la Grande Armée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chevaux dans la Grande Armée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chevaux dans la Grande Armée
» Grève dans la grande distribution
» Ambassade de La Grande Armée [[LGA]]
» les biscuits de la grande armée
» Les cuirassiers dans la Grande Armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lanciers de Picardie :: Equipement et vie sous le 1er empire :: Vie quotidienne-
Sauter vers: