Wargame napoleonic 15mm
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ce que disait Napo

Aller en bas 
AuteurMessage
Grand maréchal
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 9002
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Ce que disait Napo   Dim 18 Nov - 15:22


J'avoue et m'en excuse j'ai délaissé un peu le forum pour des missions de travail au sein de ma demeure. Laughing

je reprend ce cher forum  et vous invite a lire ceci :


Toujours sur les dents !
Napoléon ne dut pas avoir beaucoup de caries (7), cor il prenait un soin extrême de ses dents. Mois l'excès d'hygiène dentaire fragilisait peut-être, à force, l'émail de ses quenottes: l'Empereur enchaînait l'utilisation d'un cure-dents en buis par un brossage en règle effectué par une brosse trempée dans de l'opiat puis procédait à un nouveau brossage où intervenait du corail fin.

Le rinçage de bouche se faisait avec un mélange d'eau-de-vie et d'eau fraîche.

Cela était complété par un raclage de 10 longue et de la bouche à l'aide d'un racloir en argent, en écaille ou en vermeil.


Les gaietés de l'homophonie

Le Code civil était en débat au Conseil d'État... La discussion portait alors sur la question de savoir si une femme qui avait abandonné le domicile conjugal devait être contrainte d'y rentrer ! Merlin de Douai (1754-1838), qui joua un rôle politique important sous la Révolution et sous l'Empire, magistrat et avocat de profession, fut la référence en matière de droit et conseilla le Premier consul en maintes occasions.

Ce jour-là, le dit Merlin intervint le premier dans les échanges de points de vue:
- D'abord, si la femme résiste, on l'assommera.
- Ne plaisantons pas lui répondit Bonaparte.
- Mais je ne plaisante en aucune manière, affirma Merlin.
- Eh bien! Quand vous l'aurez assommée, en serez-vous plus avancé ?, répliqua sérieusement le Premier consul. nullement pince-sans-rire mais trompé par l'homophonie.
Le quiproquo dut sans doute divertir les participants, Bonaparte en premier.

Formez le carré
la formation en carrés de l'infanterie se montra très efficace face à des charges de cavalerie ... C'est d'un tout autre carré que nous allons raconté :
celui formé par les vingt-quatre chasseurs qui constituaient escorte de la berline impériale quand saisi d'une envie pressante, d'un soin urgent au cours d'un trajet.
L'Empereur devait se soulager.

Le véhicule arrêté, les chasseurs formaient alors un carré, en tournant
le dos à « Napo », qui échappait ainsi aux regards indiscrets ou sarcastiques tout en satisfaisant aux exigences de la nature humaine ...
Revenir en haut Aller en bas
http://les-polonais-sous-l-empire.over-blog.com/
 
Ce que disait Napo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Au son du canon": petite campagne Napo en 28 et 15 mm
» Chip -> Maman disait toujours : « N’est stupide que la stupidité. ».
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» Duel Tristan. / Napo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lanciers de Picardie :: Equipement et vie sous le 1er empire :: Vie quotidienne-
Sauter vers: